Vos Hôtes

Sara & Allen

Sara et Allen sont tous les deux historiens qui ont travaillé pour des institutions universitaires à Florence. Lorsque cette propriété appartient à la famille depuis 1968, ils ont pris en 1980 la décision d’habiter la villa de façon permanente.

Lisez le blog sur Wine & History par Allen (link en bas de la page).

Petite Histore de Poggiolo

Le lieu-dit il Poggiolo (“petite colline”) date de la fin du Moyen Age. L a vallée qui longe la route d’accès s’appelait déjà Rondinaia (maison des hirondelles) au XVème siècle, et en été les hirondelles y volent toujours au crépuscule. A la fin du XVIeme siècle, il y a déjà un édifice rectangulaire indiquée sur les cartes florentines au Poggiolo.

A la fin du XVIIIème siècle, Il Poggiolo était une ferme en bail à métayage qui appartenait à l’Eglise catholique. Au début du XXeme il était vendu à une famille bourgeoise de Montevarchi, qui s’en servait comme maison de campagne, transformant une partie en villa et occupant des appartements connus maintenant comme « Casa Colonica ».

Comme c’était souvent le cas en Toscane, et les propriétaires et les métayers habitaient des appartements indépendants dans le même édifice, et strictement à l’étage. Au rez-de-chaussée se trouvait le bétail: les bœufs, les porcs et les chèvres. Ce schéma date de l’antiquité, et explique les grandes dimensions des maisons rurales en Toscane, ainsi que des détails architecturaux typiques (telle la pierre taillée de façon plus sophistiquée dans les appartements du patron).

A côté de la villa se trouve le Fienile, auparavant une grange, classée comme édifice historique.  Comme beaucoup de structures agricoles, ses dimensions étaient déterminées par les besoins de la ferme. L’âne s’y logeait, le maïs y été séché, les outils y étaient reposés et un grand four à pain répondait aux besoins de la famille. En 2006 le Fienile a été transformé en habitation, embrasant le design italien tout en respectant les dimensions des ouvertures et des détails architecturaux traditionels.

Il Poggiolo a produit du vin et de l’huile d’olive jusqu’en 1987, lorsque les propriétaires ont pris la décision difficile d’abandonner la cultivation de la terre pour une autre occupation tout aussi prenante, celle de l’historien professionnel.

Top